En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Jean-Pierre CADREILS

Jean Pierre           

 

Hommage à Jean-Pierre CADREILS

Jean-Pierre est né le 28 avril 1945 à Saint-Martin-de-Goyne dans le Gers, il est décédé le 21 février 2018 à Toulouse en Haute-Garonne.

Après quelques années d'enseignant de français dans le Gers, pour subvenir à ses besoins de jeune père de famille, il passe le concours de conseiller d’orientation au centre de Bordeaux et débute dans cette profession en 1974 dans un CIO toulousain.

D'emblée il s'est beaucoup impliqué sur le terrain professionnel et syndical autour de la défense des missions, dans le partage d'un idéal d'un vrai service public de psychologie de l'orientation au service de l'usager et de la personne. C'est ainsi que ses questionnements, partagés avec des collègues proches, l'ont amené à construire des chemins pour accompagner vers le changement : institutionnel, professionnel et personnel. "Voyageur, il n'y a pas de chemin, le chemin se fait en marchant" comme ces mots d'un poème d'Antonio Machado, qu'il citait souvent… il a cheminé, toujours se situant entre le désir d'innover mais aussi de rassembler; aussi très vite a-t-il ressenti le besoin d'aller plus loin dans la réflexivité de ses pratiques.

C'est ainsi qu'il a expérimenté, avec quelques collègues toulousains, dès les années 1984, les groupes "Balint" qui se sont progressivement transformés en petits groupes de travail sur l'entretien et l'auto supervision. Il a été conquis par cette approche, venue du Québec et participé depuis 1989 avec fidélité et persévérance, à un "groupe d'autosupervision" mensuel, au niveau local.

Puis, il a eu envie d'aller plus loin et en 1993 il décide de s'inscrire en universités d'été pour se former à cette approche originale et innovante en France.

Dans cet élan il s'investit fortement, en 1999, dans la thématique des Journées Nationales d'Etudes des Conseillers d'Orientation Psychologues, qui se déroule à Toulouse, dans les locaux de l'université Jean Jaurès où il travaillait (au SUIO-IP); grâce aux liens qu'il avait pu tisser avec quelques enseignants chercheurs, ce congrès fut une grande réussite du point de vue de la dynamique de réflexion autour de " Identité, Orientation à l'épreuve de l'incertitude".

Jean-Pierre a toujours été dans la mouvance des courants novateurs, à mi-temps en CIO et lycée (longtemps au lycée polyvalent du Mirail), mi-temps en Service Universitaire d'Orientation, il innovait tant dans l'accompagnement des lycéens et étudiants que dans la mise en place au Rectorat, de dispositifs "adaptés" comme le "décrochage universitaire".

C'est en 2003, qu'il s'est lancé, après mûre réflexion, dans une Formation de Formateurs à l'entretien de counseling, méthodologie C. Lecomte, qui l'a mené à devenir formateur en 2006 dans l'association nationale TRAVERSES association où il est resté jusqu'à sa mort. L'expérience sur cette île normande de Tatihou restera un moment fort de son parcours et processus de formateur. Formateur apprécié de tous, autant des stagiaires que de ses co-formateurs, grâce à son empathie naturelle, son authenticité et sa capacité à utiliser sa sensibilité au service de la relation.

Porté par un fort désir de transmettre, les années retraite à partir de 2007 ne l'ont pas empêché d'aller former des professionnels de l'entretien aux quatre coins de la France : Aix en Provence, Autun, Beaune, Grenoble, Lyon, Paris... En septembre encore, alors que la maladie l'avait déjà touché, il a animé, en mutualité avec sa co-formatrice, une Analyse de Pratique Professionnelle à Toulouse.

Après plusieurs engagements associatifs, il a choisi de s'impliquer, pendant presque 3 ans, en tant que bénévole, dans l'association toulousaine "La Porte Ouverte", dans une posture d'écoutant, au service des plus démunis, faisant ainsi bénéficier d'autres publics de son écoute empathique.

Nous n'oublierons pas le temps et l'énergie qu'il a donnés à TRAVERSES de 2009 à 2016, en devenant responsable du suivi des formations : sa patience, son écoute attentive, sa rigueur ont grandement facilité le développement du lien avec tous nos partenaires.

Nous n'oublierons pas les séminaires annuels de fin d'été, dans le Lot, où nous partagions travail de régulation, d'approfondissement théorique mais aussi, convivialité autour de repas agrémentés de ses recettes et de grillades cuites à point grâce à sa scrupuleuse surveillance. Nous n'oublierons pas ce dernier été où il est venu partager ces journées avec nous, malgré la douleur physique.

Nous n'oublierons pas le compagnon de route professionnelle, le formateur, mais surtout l'ami qu'il a été, pour beaucoup d'entre nous, attentif, affectueux, disponible... Nous savions que nous trouverions toujours auprès de lui une compréhension inconditionnelle.

Et à ceux qui l'ont accompagné jusqu'aux derniers moments, il a fait vivre une expérience relationnelle, manifestant une lucidité, une conscience de lui et des autres hors du commun.

                                                                                              Liliane MURATET, Présidente

 

Etre formateur TRAVERSES

Le statut de formateur TRAVERSES n'est pas acquis de manière définitive. Il est lié au fait de se maintenir en processus de développement professionnel.
C'est pourquoi chaque formateur s'engage dans la poursuite d'un travail de développement de la conscience réflexive de soi en relation. 
Dans ce but, l'association TRAVERSES,  qui est responsable de la qualité des formations,  et donc de la professionnalité des formateurs,  propose à chacun de ses membres un travail régulier de supervision ainsi que des compléments de formations théoriques.